Micro-station d’épuration à culture fixée Tricel

Micro-station d’épuration à culture fixée Tricel

Tout d’abord, les micro-stations à « cultures fixées » reposent sur une épuration par oxygénation constante des bactéries.

Le compartiment d’aération est donc à des micro-stations à « culture libre », pourvu d’un support bactérien. Pour en savoir plus sur les technologies existantes, cliquez ici.

L’objectif de la culture fixée est de bénéficier d’un maximum de bactéries pour un meilleur rendement épuratoire. Ce meilleur rendement permet donc des fréquences de vidanges espacées. Notamment par rapport aux systèmes à culture libre. Sur une culture fixée, l’hyper prolifération des bactéries permet d’atteindre un rendement épuratoire très élevé d’environ 96 %. Effectivement, sur une Tricel FR6 EH 4000 litres, nous constatons une fréquence de vidange de 4 ans en moyenne pour 4 personnes.

Pour finir, les bactéries issues du traitement se retrouvent en partie dans le compartiment de clarification. Plutôt que de les renvoyer vers le milieu naturel, celles-ci sont réutilisées et renvoyées vers la décantation primaire. La fosse toutes eaux de la micro-station Tricel est donc alimentée en permanence.

 

Les avantages de la culture fixée par rapport aux cultures libres et boues activées

 

En effet, la culture fixée permet une stabilité épuratoire en cas de charges hydrauliques. En conséquence, la fréquence réelle de vidange est plus espacée que sur les systèmes à culture libres ou fosses toutes eaux « inertes » car elles sont très peu chargées en bactéries.

 

Aucune programmation à faire

 

Premièrement, la station n’est pas à programmer en cas d’affluence ou même d’absences prolongées. Du fait qu’elle soit chargée en bactéries, la station s’auto-gérera pour traiter les eaux usées. Ensuite, sur une culture fixée, le support bactérien doit être maintenu propre. Tricel a opté pour un support bactérien auto-nettoyant appelé haut indice de vide. L’oxygénation sur une culture fixée est constante.

Pour finir, l’avantage d’avoir une consommation constante est que cela permet d’avoir un compresseur d’une puissance minimale (60 watts pour une FR6 EH, 44 watts en puissance mesurée). Il n’y a donc pas d’arrêts et de redémarrages du compresseur (12 fois en 24 heures comme pour toutes les cultures libres ou BSR). La durée de vie du compresseur en est donc grandement rallongée (10/12 ans en moyenne).

Les actualités chez Terréo

Vidange des fosses septiques : qui est responsable ?

Vidange des fosses septiques : qui est responsable ?

À qui la responsabilité pour la vidange des fosses septiques La vidange des fosses septiques est une opération essentielle pour garantir le bon fonctionnement des systèmes d'assainissement non collectif. En matière de responsabilité, il est crucial de déterminer qui,...

lire plus
Avis Google