Chemins d’accès décoratifs goudronés et en gravier

Vous souhaitez réaliser votre chemin d’accès ? Terréo vous aide à faire votre choix parmi les différentes solutions existantes.

La mise en œuvre d’un chemin d’accès

La création d’un chemin d’accès doit, en effet, respecter certaines étapes dites préparatoires. On parle alors de préparation. Il s’agit de l’opération de décapage et de délimitation de l’accès.

La profondeur de décapage est estimée en fonction du type du terrain sur lequel l’opération est à réaliser. Une fois le décapage effectué, une première couche de gravier grossier (type 0/80) est mise en place puis compactée au rouleau à billes vibrant. Celle-ci va soutenir la future allée. Un géotextile va également être mis en place sous cette 1ère couche de granulats stabilisateur.

Pour finir, en fonction de la charge roulante, il faudra adapter l’épaisseur de cette sous-couche afin que les véhicules lourds notamment ne créent pas d’affaissement sur celui-ci.

Les différents types de finition et revêtements

Le choix de revêtement final appelé plus communément la couche de finition est choisi en fonction de vos attentes. Ce choix porte notamment sur la couleur du matériaux utilisé. De manière générale, le revêtement de finition est réalisé avec du 0/20.

Terréo propose diverses variantes de gravier de finition afin d’embellir votre chemin d’accès. Les tarifs varient en fonction de votre secteur d’habitation. Contactez nous au 05.62.70.08.00, pour plus d’informations.

 

Les revêtements goudronnés bi-couches de finition 

Tout d’abord, la mise en oeuvre de ce type de finition nécessite au préalable la même préparation que votre enrochement en gravier. Le surfaçage devra être parfait avant finition.

Le goudronné en bi-couches, contrairement à une finition en gravier, permet de disposer d’une surface beaucoup plus lisse et évite les désagréments liés à la boues et aux flaques d’eau.

Par ailleurs, l’enduit bicouche est composé comme son nom l’indique de deux couches. La première étant une émulsion de bitume à 65 %, sur laquelle on appliquera une couche appelée graveline. Ensuite, une fois compacté, l’émulsion et la graveline se lieront et formeront la première couche. La deuxième couche reprendra le même procédé mais avec un cailloux de granulométrie 3/6 mm. La couleur finale pourra être selon le choix du client (grise, beige, ton pierre, rouge, etc).

Ce procédé beaucoup moins onéreux qu’un enrobé type route, est un compromis judicieux en terme de rapport qualité/ prix et durée de vie.