Filières traditionnelles ou filières agréées ?

Quel dispositif choisir : filière traditionnelle ou filière agréée

Afin d’épurer les eaux usées des habitations, les collectivités ont mis en place le « tout à l’égout ». Pour autant, il reste une grande partie des logements français, environ 5 millions, qui n’y sont pas raccordés. Ils ont alors l’obligation d’être équipés de dispositifs autonomes permettant de traiter les eaux usées qu’ils produisent. Deux solutions s’offrent à eux : les filières traditionnelles ou les filières agréées

Une filière est un ensemble de dispositifs d’assainissement. Les filières traditionnelles, elles, désignent les systèmes composés d’une fosse septique suivie d’un épandage, tandis que les filières agréées regroupent des dispositifs dont la commercialisation est soumise à l’obtention d’un agrément ministériel.

Ce qui différencie les filières agréées, des filières traditionnelles, est qu’elles n’utilisent pas le sol pour le second traitement des eaux usées domestiques. Au lieu de cela, elles utilisent des médias filtrants composés de différentes matières : fibres de coco, xylit, laine de roche, etc. Les filtres compacts et les microstations d’épuration sont les filières agréées les plus connues. Leur fonctionnement diffère, mais le fabricant ne peut pas les commercialiser sans l’accord du ministère !

La filière d’assainissement traditionnelle

Les filières traditionnelles utilisent un processus spécifique afin d’épurer les eaux usées des particuliers. Plus précisément, ce dispositif est doté d’une première cuve pour prétraiter les effluents. Cette cuve est appelé fosse septique mais il s’agit en fait d’une fosse-toutes-eaux (FTE), qui récupère toutes les eaux usées du logement.

Après cette étape, les eaux prétraitées sont infiltrées dans le sol déjà en place pour les tranchées d’épandage. Cette seconde épuration peut aussi se faire dans un sol reconstitué s’il s’agit d’un filtre à sable ou d’un tertre.

Les filières agréées

Les filières agréées ont la particularité de bénéficier d’un agrément du Ministère de l’Environnement et de la Santé. Il existe différentes solutions pour ce type de dispositif, notamment :

Comment faire un choix entre filière traditionnelle et agréée ?

Le principal avantage des filières traditionnelles est qu’elles fonctionnent de manière autonome. Néanmoins, elles disposent également de quelques inconvénients :

  • Leur emprise au sol pouvant aller jusqu’à une centaine de mètres carrés (contre 5 à 20 m2 pour les filières agréées),
  • La nécessité de recycler le sable d’épandage, ce qui peut coûter environ une dizaine de milliers d’euros.

Contrairement à une filière agréé qui, quant à elle, est très compacte. De plus, elle dispose d’une haute performance épuratoire et d’une durée de vie allongée.

Il est important de notifier que le choix des solutions ne dépend pas selon de ces contraintes, beaucoup d’autres facteurs sont pris en compte, notamment la perméabilité du sol, la pente du terrain, etc. Pour toute demande, vous avez la possibilité de nous contacter. L’équipe de Terréo se tient à votre disposition pour répondre à vos questions. 

Les actualités chez Terréo

La durée de validité d’un diagnostic d’assainissement

La durée de validité d’un diagnostic d’assainissement

Quelle est la durée de validité d'un diagnostic d'assainissement non collectif ?   La loi Grenelle 2 fixe la durée de validité du diagnostic d'assainissement non-collectif. En ce qui concerne, les diagnostics anciens, des règles spécifiques sont prévues.  ...

lire plus